Bienvenue à la clinique d’Illkirch

La mue saisonnière chez nos compagnons

Le 07/09/19 à 16:34

 

La mue saisonnière chez nos compagnons

 

Changement de température, renouvellement de son pelage!

Tout au long de l’année, de nombreux chiens et chats perdent leurs poils de manière plus ou moins intense. Ceci est un phénomène normal qui correspond à une pilosité continuellement renouvelée.

Ce changement de pelage s’intensifie lorsque la température extérieure ou la durée d’ensoleillement se modifient de manière significative. On parle alors de mue. Les périodes de mue pour les chiens et les chats correspondent à l’automne lorsque les jours se raccourcissent et que les températures chutent et au printemps, lorsque le thermomètre remonte.

Pas tous égaux face à la mue.

Différents facteurs peuvent influencer la période et l’intensité de la mue des chiens et chats et notament leur mode de vie: le phénomène de mue saisonnière est beaucoup plus marqué chez les animaux vivant en extérieur ou qui sortent beaucoup, influencé par la longueur des journées , de l’ensoleillement ainsi que de la température extérieure. Les chiens et les chats vivant à l’intérieur, sous une lumière artificielle et une température constante, connaissent quant à eux une mue moins marquée mais plus permanente tout au long de l’année car moins exposés aux variations de luminosité et de température. Certains animaux perdent parfois beaucoup de poils tout au long de l’année.

Certaines races sont connues pour produire et perdre plus des poils que d’autres comme par exemple les chiens nordiques (type huskies) qui possèdent un sous-poil abondant et un pelage bien fourni, encore accentué par le fait qu'ils vivent sous un climat qui n’est pas adapté à leur race.

Mue ou maladie de peau ?

La mue physiologique se présente sous la forme d’une perte de poils uniforme, sans démangeaisons ni apparition de zones complètement dépourvues de poils. Il ne faut pas confondre la mue avec des pertes de poils liées à des maladies métaboliques (hypothyroïdie, diabète, maladie de cushing…), parasites (gales, teigne…) ou allergiques.

  • Un stress aigu, par exemple une visite chez le vétérinaire, peut aussi induire une perte de poils importante de manière très ponctuelle.

  • Un stress chronique peut quant à lui entraîner un léchage intempestif du pelage et une perte de poils associée.

Comment lutter contre la perte de poils ?

Passer l'aspirateur pour ramasser les poils de son chien ou chat en période de mue fait partie des contraintes pour tout possesseur d’animaux poilus. Il est cependant possible de diminuer l’ampleur du dépôt de poils domestiques en brossant votre ami régulièrement et en le débarrassant de ses poils morts avant qu’ils ne tombent. Ceci permet également de diminuer l’ingestion de poils par les chats et ainsi protéger leur transit digestif.

Une alimentation de bonne qualité permet également d’en réduire sa chute. Des compléments alimentaires à base d’acides gras et de vitamines peuvent être utiles pendant la mue. Votre vétérinaire vous conseillera à ce sujet.

 

 

 

 

Retour aux news